Mais qui est Chmouty?

chmouty1.jpg

C'est plus ou moins à l'aube du XXI ème siécle que mon maître a commencé à me trainer un peu partout dans sa besace avec son appareil photo, sans me demander mon avis, et sans jamais me laisser le choix de la destination. En plus, j'aime pas la montagne...

Et mon maître a lâchement choisi d'utiliser mon nom pour s'exposer sur le net. mais je peux vous dire que, connaissant son égo, ce n'est pas par modestie.

Mais qui est son maître Abdou Martin?

62412659_2200675423374323_65307526712870

Je suis né et j'ai vécu une partie de mon enfance en Afrique.
Mon goût pour le voyage allait de soi, mais ce qui m'a poussé vers la montagne reste un mystère, car j'ai vécu toute ma jeunesse près de la mer, et je n'étais ni sportif, ni montagnard. Et je n'avais pas la montagne dans les gènes puisque ma mère était originaire des Landes et mon père était de la Beauce : on fait mieux comme régions de montagne.
Mais je crois que c'est la lecture de livres d'aventure d'alpinisme, à partir de 10 ans m'a absolument fasciné, même si je n'y comprenais pas grand chose. A l'âge de 16 ans, je suis allé dans un club de montagne à Grasse et j'ai enfin pu vivre mes premières expériences en montagne.


Après un bac avec mention "c'est limite mais ça passe", les études ont lâchement profité de mon immaturité pour me distancer, et j'ai renoncé à les poursuivre. J'ai eu alors l'opportunité de devenir jardinier, métier que j'aimais beaucoup, mais ce n'était pas réciproque car je suis très allergique au pollen.
Après divers petits boulots, j'ai finis par oser me diriger vers les métiers de la montagne: plus loin des pollens, et plus près de ma passion.


Je suis donc arrivé dans le Briançonnais à la fin des années 80 pour y suivre des formations afin de devenir guide et moniteur de ski.
Depuis je suis resté basé dans le Briançonnais, qui est vraiment une région qui me ravi.
Depuis plusieurs années, je travaille un petit peu comme moniteur de ski à Montgenèvre, et principalement comme guide avec mes clients et le bureau des guides de la Grave. Aussi avec des gens de milieux défavorisés - comme on dit pudiquement - par le biais d'associations comme En Passant Par la Montagne.

Et la photo ?

C'est une addiction que j'ai choppé quand j'avais 10-12 ans, et j'ai pas trouvé de thérapie pour m'en sortir ( j'en ai pas cherché non plus), et le passage au numérique m'a rendu encore plus accro . Et pas sûr que la création de ce site soit un bon médicament. Et la montagne est un superbe terrain de jeu pour les images aussi. Je dois avouer que je me sens souvent pas trop comme un créatif, plutôt comme un cueilleur d'image.

Et sinon entre nous je ne suis pas sûr qu'entre Chmouty et moi ce soit moi le maître, mais ne lui dites pas.